Ituri: les assassins du chinois déférés à l’auditorat militaire

L’Etat major opérationnel des Forces armées de la RDC (FARDC) a déféré ce vendredi 4 février à l’auditorat militaire de garnison de Bunia deux soldats accusés d’avoir assassiné un ressortissant chinois dans un carré minier, situé aux environs de Nia-Nia, à plus de 350 Kilomètres, au Sud de Bunia.

Le drame s’est déroulé dans la nuit du 31 janvier au 1er Février.

Le premier militaire accusé a avoué avoir tiré sur le chinois lorsque ce dernier voulait le contraindre à ne pas s’emparer du colis de sable d’or qu’il voulait voler.

Ce militaire était accompagné dans son aventure par un autre sergent.

Pour le Colonel Fal Sikabwe, le numéro un des FARDC en Ituri, ces soldats doivent être poursuivis notamment pour s’être dérobés de leur mission.

La victime, faisait partie d’un groupe d’expatriés chinois en situation irrégulière dans les forêts de Nia-Nia, d’après le commissaire de district de l’Ituri, Freddy Bosomba.

Il explique :

« Ces chinois qui sont à Nia-Nia, au nombre de dix-huit, sont en situation irrégulière. Du point de vue des migrations, ils n’avaient pas leur passeport, ils n’avaient pas de visas de séjour d’établissement en règle. Et du point de vue exploitation, ils n’étaient pas non plus en règle ».

Les deux soldats poursuivis avaient été déployés, il y a quelques mois à Nia-Nia pour traquer les éléments des FARDC plongés dans l’exploitation artisanale d’or.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner