Lwiza: un conflit de pouvoir coutumier dégénère et fait deux morts

Des échauffourées ont opposé lundi 21 février les habitants de Dikongolo et de Kapata, deux localités situées à 120 kilomètres de Kananga, dans le territoire de  Lwiza. A l’origine de la bagarre : un conflit  de  pouvoir coutumier. Le bilan provisoire de ces affrontements fait état  de deux morts et d’une vingtaine des cases brûlées, d’après un service de l’Etat basé sur place.
Selon une victime de cette bagarre, les habitants de la localité de Bikongolo ont investi, le dimanche 20 février, dans la matinée le village Kapata pendant que toute sa population était en pleine prière.

Armés de lances et de gourdins, les habitants de Bikongolo auraient  commencé leur expédition par l’incendie des cases du village Kapata.
D’après le chef Abert Kavueta du groupement de Bishi-Tshibundi,   les assaillants ont brûlé vingt-quatre cases et blessé une personne.
Par  contre, un  responsable de service de l’Etat sur place parle de deux personnes tuées.
Le chef coutumier Albert Kavueta ajoute que ce conflit est lié à la suspension de chef Kachanga Bikongolo, par l’administrateur de territoire de Luiza en septembre 2010.

Ce dernier veut  reconquérir  de force son  poste à la tête de groupement Bishi-Tshibundi, indique la même source .

Il précise que cette bagarre a occasionné le déplacement de  plus de  cent quarante sept sans abri.

Pour sa part, l’administrateur de territoire de Luiza Apachakua   projette de  descendre sur lieu de drame avec une équipe mixte de la  police et des militaires FARDC pour calmer ce conflit qui se serait poursuivi jusqu’à mardi matin.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner