Haut Lomami : la grève des infirmiers paralyse les hôpitaux

Un groupe d'infirmières d'un hôpital de la RDCUn groupe d’infirmières d’un hôpital de la RDC

Un groupe d'infirmières d'un hôpital de la RDC

La grève des infirmiers et du personnel administratif du district sanitaire du Haut Lomami dure depuis un mois.  Conséquence : à Kamina, Kabongo et Kanyama, les médecins se disent débordés et demandent au gouvernement de prendre ses responsabilités.

Un témoin joint par Radio Okapi depuis Kamina,  affirme que l’hôpital de cette ville ressemble à une porcherie. Certains malades refusent de s’y rendre, faute d’une prise en charge adéquate.

Le médecin directeur de l’hôpital général de référence de Kanyama indique, de son côté, que les médecins sont devenus des hommes à tout faire : ils nettoient les salles, assurent la permanence et consultent.

Pour rappel, les infirmiers du Haut Lomami sont en grève par solidarité avec le personnel administratif. Ce dernier réclame le paiement de près de 18 mois de salaire.

Toutes les tentatives de négociation avec les autorités administratives et sanitaires du Haut Lomami n’ont rien donné de positif.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner