Les Maï-Maï et FDLR profitent de l’absence des FARDC pour attaquer Lubero

Carte de Lubero au Nord KivuCarte de Lubero au Nord Kivu

Carte de Lubero au Nord Kivu

Des incursions des hommes armés, identifiés comme des Maï-Maï coalisés aux FDLR, sont devenues fréquentes ces dernières semaines à Kanyabayonga, cité située à plus de 150 kilomètres au nord de Goma, en territoire de Lubero, dans  la province du Nord-Kivu. L’administrateur de ce territoire a lancé, lundi 2 mai, un cri de détresse; estimant que toute sa juridiction est menacée de passer sous contrôle des assaillants.

D’après des sources concordantes, depuis mi-avril, ces combattants, venus de l’est de Kanyabayonga, en plein parc des Virunga, organisent plusieurs incursions dans la cité.

Ils profiteraient de l’absence des militaires des FARDC, présentement appelés à former d’autres régiments.

La dernière incursion en date a été enregistrée dans la nuit de dimanche au lundi 2 mai 2011.

Au cours de cette incursion, plusieurs habitations de la cité ont été pillées.

Inquiet, l’administrateur du territoire de Lubero, Dominique Bofombo, a indiqué que tout le nord et une partie du sud de cette entité sont occupés actuellement par la coalition Maï-Maï – FDLR.

D’après lui, ces combattants menaceraient de prendre le contrôle du chef-lieu du territoire.

Pour qu’on n’en arrive pas là, Dominique Bofombo a demandé aux responsables de l’armée congolaise d’envisager un déploiement urgent des unités des FARDC dans son entité.

Du coté de l’armée, le porte-parole de l’opération militaire Amani Leo a indiqué que le déploiement ne serait possible qu’après la formation des régiments.

Entre-temps, a-t-il estimé, c’est la police qui devrait assurer la sécurité des populations.

Pourtant, selon certains observateurs, la police  n’a ni les moyens ni les effectifs suffisants pour prendre la relève de l’armée dans cette cité.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner