RDC: les épreuves du Tenafep se sont globalement bien déroulées

Elèves du Collège Boboto à Kinshasa, lors d'un séminaire sur la CPI. Photo icc-cpi.intElèves du Collège Boboto à Kinshasa, lors d’un séminaire sur la CPI. Photo icc-cpi.int

Elèves du Collège Boboto à Kinshasa, lors d'un séminaire sur la CPI. Photo icc-cpi.int

Les élèves de la 6ème année primaire ont passé le Test national de fin d’études primaires (Tenafep) le jeudi 2 juin 2011 sur toute l’étendue de la RDC. Plusieurs milliers d’élèves ont pris part à ce test, dont l’objectif consiste à évaluer les élèves finalistes de l’école primaire.

 

Bon déroulement à Kinshasa

Au Lycée Bosangani, dans commune de la Gombe à Kinshasa, les épreuves ont commencé à 8hoo locales, a constaté un reporter de Radio Okapi.

Le premier élève a terminé son examen à 8h30.

Ce dernier a affirmé que l’examen a été  facile:

«C’est facile, ça s’est bien passé. Il y avait des questions faciles: la recherche du plus grand commun diviseur (PGCD), les mélanges, la règle des trois simple, la moyenne arithmétique, etc.»

Son enseignant a partagé son enthousiasme:

«Les enfants viennent me dire que ce que nous faisions même à l’école, c’était plus difficile que ce qu’ils ont rencontré. Les matières ne changent pas, c’est toujours le programme national. Et quand on l’a bien suivi, il suffit que les enfants le maîtrise, et ça passe.»

Les superviseurs dans ce centre de la Gombe, ont  indiqué que le test s’est déroulé sans aucun problème majeur. 

Forte participation au Bas-Congo

Soixante-six mille écoliers  dont vingt-huit mille filles, ont participé au Tenafep, selon le chef de division provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel du Bas-Congo.  

La participation a atteint plus de 90% dans la province du Bandundu, soulignent les responsables de l’Enseignement primaire secondaire et primaire (EPSP). 

Dans la Province Orientale,  les responsables de l’EPSP se sont   félicités du déroulement de cette session.

Selon le délégué de la province éducationnelle 3, l’épreuve s’est aussi déroulée sans incident majeur dans le territoire de Dungu grâce au déploiement des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Monusco dans cette zone en proie aux attaques des rebelles de la LRA.

La société civile craignait que les élèves finalistes de l’école primaire des localités Doruma, Ngilima et Bangadi ne passent pas le test  à cause de l’insécurité sur les tronçons routiers.

L’effet FDLR au Sud-Kivu

Plusieurs milliers de finalistes du primaire ont participé à l’épreuve, dont quatre-vingt-cinq mille à Bukavu et plus de onze mille dans le territoire d’Uvira. 

Les autorités de l’inspection provinciale principale de l’EPSP se sont déclarées satisfaites de l’organisation. Cependant, à Uvira, elles ont déploré la baisse de la participation par rapport à l’année dernière, où treize mille finalistes avaient  pris part à cette épreuve. 

Mais, suite à l’occupation de certaines localités par les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans le territoire de Shabunda,  l’organisation du Tenafep a été rendue impossible. Les élèves sont dispersés dans la forêt avec leurs parents.

Lire aussi:

Tenafep: les écoliers de Bakuyu parcourent 150 kilomètres à pied pour passer l’épreuve

Préparatifs du test national de fin d’études primaires

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (152)
Ebola (129)
Djugu (55)
FARDC (51)
FCC (49)
Léopards (46)
Beni (36)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (25)
Lamuka (23)
AFDC-A (23)
CACH (20)
Caf (20)
Monusco (20)