Walikale: deux personnes mortes par noyade dans la rivière Lowa

Carte de Goma, Nord-KivuCarte de Goma, Nord-Kivu

Carte de Goma, Nord-Kivu

Une femme, la trentaine, et son enfant de huit ans sont morts, samedi 11 juin, par noyade dans la rivière Lowa, près de Walikale-centre, à l’ouest de Goma au Nord-Kivu.

Selon l’inspecteur provincial de la Police nationale congolaise (PNC), Mubalama, la femme était accompagnée de son enfant pour faire la lessive au bord de la rivière.

Pendant qu’elle lavait ses habits, son enfant a glissé sur une pierre et s’est noyé. Sa mère, qui tentait de le secourir, s’est noyée à son tour.

Le comité de sécurité du territoire de Walikale a interdit toute baignade ou tout lessivage au bord de la rivière Lowa, jusqu’à nouvel ordre.

Ces deux nouveaux cas de noyade portent à quatre, en trois jours, le nombre de victimes dans cet affluent du fleuve Congo au niveau de Walikale-centre.

Une femme qui avait une grossesse de six mois, s’était également noyée jeudi 9 juin dans la même rivière et dans des conditions presque similaires, a expliqué l’inspecteur Mubalama.

Son corps a été repêché dimanche 12 juin des eaux de la rivière Lowa, ajoute-t-il.

Un jour après, un militaire s’est encore noyé dans cette rivière. Les  recherches se poursuivent pour retrouver son corps.

Depuis le début de l’année, les pierres glissantes et le courant fort de la rivière Lowa ont déjà tué neuf personnes à Walikale-centre.

Cette cité comptait quinze à vingt mille habitants en 2000, selon les habitants.

Avec le boom des minerais, sa population a triplé, mais la capacité de desserte en eau potable par la Regideso n’a pas augmenté.

Lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner