Fichier électoral : Jacques Djoli poursuit sa mission à l’Equateur

Le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), poursuit sa visite dans la province de l’Equateur avec  l’inspection  des centres d’inscription qui connaissent des difficultés, et essaye d’apporter des solutions. Mardi 21 juin à Mbandaka, chef-lieu de la province, il  a échangé successivement avec le gouvernement provincial, la Monusco, l’assemblée provinciale, les partis politiques, la société civile ainsi qu’avec les étudiants.

Le Professeur Jacques Djoli parle des solutions préconisées :

«La question du retard dans l’ouverture d’un certain nombre de  centres  qui sont d’ailleurs fermés, la question du renforcement de l’itinérance, la question du remplacement du personnel et celle liée à la sensibilisation des électeurs sont en train de trouver des réponses, notamment des réponses que nous avons données à Bikoro, que nous donnerons à Bolomba et sur l’ensemble de la province.»

L’objectif, selon le vice-président de la Ceni, est de passer de 94% de taux de réalisations à 100%. Donc l’Equateur doit aller au-delà de 3 millions cinq cent cinquante mille à 4 millions d’enrôlés.

Et pour y arriver, Jacques Djoli demande l’implication de tous:

«Les élections , ce n’est pas une affaire de la Ceni, mais une action complexe qui intègre la société civile, les partis politiques, les institutionnels nationaux  et internationaux. Et lorsque nous nous y mettons tous, nous aurons des élections transparentes, apaisées et sécurisées.»

Lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner