Crash de Kisangani, Ildephonse Ilunga: «Le mauvais temps s'anticipe»

727». C’est ce qu’a déclaré à Radio Okapi, Ildephonse Ilunga premier pilote congolais qui a œuvré au sein des Lignes aériennes congolaises pendant 35 ans. Selon lui, même s’il faisait mauvais temps, vendredi 8 juillet à Kisangani, le crash du Boeing 727 de Hewa Bora aurait pu être évité.

Ildephonse Ilunga explique qu’au départ, les commandants de bord partent avec un plan de vol et météorologique bien connu. Tout se prépare au départ comme à destination.

« Puis qu’on parle de mauvais temps et si le temps était si mauvais que ça, dans le cas par exemple des orages assez violents il [le pilote] aurait dû aller en diversion et ne pas se poser », affirme-t-il.

D’après lui, les responsabilités de l’accident de Hewa Bora sont partagées entre le personnel naviguant et la tour de contrôle. Cette dernière aide le pilote à bien faire son vol et à naviguer dans un espace sain. Mais il appartient au commandant de bord de savoir exactement comment il devra se comporter, souligne Ildephonse Ilunga.

Selon ce pilote, pour prévenir d’autres accidents d’avion la question de sécurité des appareils et du personnel naviguant se pose. Il propose de:

  1. suivre de près la formation des pilotes qui naviguent dans le ciel congolais
  2. faire régulièrement un suivi technique des avions qui volent en RDC
  3. avoir un personnel qualifié à la Régie des voies aériennes (RVA) et à l’aviation civile pour le contrôle des avions et du personnel naviguant

Enquête

Dimanche 9 juillet, le réseau national des organisations de défense des droits de l’homme en RDC (Renadhoc) se dit profondément préoccupé par les crashes à répétition de ces dernières années en RDC, estimant que celui de Kisangani est de trop.

Cette organisation a recommandé au gouvernement d’intégrer les activistes des droits de l’homme et les experts internationaux en aviation civile dans l’enquête qui sera diligentée pour déterminer les causes et les circonstances du crash de Kisangani.

Elle invite aussi le gouvernement congolais à moderniser les aéroports de la RD Congo pour les rendre conformes aux normes internationales du système aéronautique.

Vendredi 8 juillet, un Boeing 727 de Hewa Bora a crashé à l’aéroport international de Bangboka (Kisangani) dans la Province orientale de la RDC, faisant plus de soixante-dix victimes. L’appareil transportait près de cent douze passagers. Le pilote a raté son atterrissage à cause du mauvais temps, ont indiqué  des sources aéroportuaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • Crash Hewa Bora: la Sonas interpelle les compagnies aériennes et saisit le ministère des Transports
  • Crash de Kisangani: Joseph Kabila au chevet des rescapés
  • RD Congo: un avion d’Hewa Bora s’est écrasé à Kisangani
  • Crash de Hewa Bora: les Nations unies offrent leur assistance
  • Kinshasa: crash de Bandundu, les funérailles prévues ce mercredi à Mikonga
  • La compagnie aérienne congolaise Hewa Bora interdite d’atterrir à Bruxelles en Belgique
  • Recevez Radio Okapi par email

    Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
    Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

    Votre adresse email :

    Service offert par FeedBurner