Crash de Kisangani: le patron de Hewa Bora exclut la thèse d'une panne technique

Le crash du Boeing 727 de Hewa Bora, survenu vendredi 8 juillet à Kisangani, n’est pas attribuable à une panne technique. C’est ce que pense le patron de la compagnie aérienne Hewa Bora, Stavros Papaioannou. Mardi 12 juillet, il a déclaré à la presse qu’une « erreur de guidage des stagiaires de la Régie des voies aériennes commis à la tour de contrôle serait à l’origine de l’accident ».

«L’avion était en parfait état de navigabilité. Et le dernier contact radio entre la tour de contrôle et l’avion prouve qu’en aucun cas il n’a été question d’un problème technique de l’avion», affirme Stavros Papaioannou.

Une version qui corrobore celle du ministre des Transports par intérim. Mardi 12 juillet, Martin Kabwelulu a affirmé que l’erreur de guidage et la surcharge de l’avion seraient les causes du crash, selon les premiers éléments de l’enquête.

Pour Stavros Papaioannou, la tour de contrôle devait interdire à l’avion d’atterrir à cause de l’orage « au lieu d’envoyer l’avion dan un enfer ».

S’agissant du pilote, Stavros Papaioannou soutient qu’il a une expérience de plus de 7000 mille heures de vols. Une erreur de pilotage ne serait donc pas à l’origine du crash, selon le patron de Hewa Bora.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner