Equateur: l’épidémie de choléra continue à se propager

Un groupe d'infirmières d'un hôpital de la RDCUn groupe d’infirmières d’un hôpital de la RDC

Un groupe d'infirmières d'un hôpital de la RDC

Quinze nouveaux cas de choléra ont été enregistrés dans la nuit de lundi à mardi 12 juillet à Mbandaka, la capitale de la province de l’Equateur. A ce jour, au moins 540 cas au total dont 47 décès ont été enregistrés sur l’ensemble de la province de l’Equateur, selon des sources médicales. En mai 2011, l’épidémie de choléra avait été déclarée à l’Equateur.

Lorsque l’épidémie a été déclarée, en mai, dix zones de santé étaient touchées, indique le médecin inspecteur provincial de l’Equateur, Dr Joseph Mboyo Lipoko.

Actuellement, quatorze zones de santé situées le long du fleuve sont touchées par le choléra, affirme-t-il.

A l’inspection provinciale de la Santé, on s’inquiète du fait que la riposte organisée ne semble pas ralentir la propagation de l’épidémie.

En outre, Dr Joseph Mboyo indique que de nouveaux cas de diarrhée sont signalés à Bomongo, Djombo, Irebu et Apimo.

Faute d’une analyse préalable de laboratoire, souligne-t-il, ces cas ne peuvent pas encore être assimilés au choléra.

Par ailleurs, il déplore l’absence des soins pour les malades de choléra qui vivent dans les zones éloignées des centres urbains de l’Equateur.

Dr Joseph Mboyo affirme que ses équipes ne disposent pas de la logistique nécessaire pour acheminer rapidement les médicaments dans les zones de santé touchées par l’épidémie, notamment à Lukolela, Lisala, Bosonzo et Apimo.

Lire aussi sur Okapi.net:

Choléra en RDC : près de 2 000 cas enregistrés, une centaine de décès

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner