La FAO disposée à renforcer sa coopération avec la RDC

Jacques Diouf, directeur de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le 9 août 2011 à KinshasaJacques Diouf, directeur de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le 9 août 2011 à Kinshasa

Jacques Diouf, directeur de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le 9 août 2011 à Kinshasa

Le directeur général sortant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Jacques Diouf, a clôturé, mardi 10 août, sa visite de deux jours à Kinshasa. Il a affirmé que la FAO est disposée à renforcer sa coopération avec la RDC.

Pendant son séjour, Jacques Diouf a discuté avec les autorités congolaises et les agences des Nations unies présentes en RDC des menaces de la crise alimentaire qui secoue le continent.

Il a indiqué qu’avec ses millions d’hectares de terres arables, la RDC a un rôle important à jouer dans la résolution de cette crise.

Parlant de la préservation de la biodiversité du bassin du Congo, le directeur général de la FAO a indiqué que le rôle de la RDC n’est pas seulement national mais aussi régional.

«Il est important que nous soutenions les efforts de la sous-région notamment à travers la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (Comifac) dans la préservation de cette biodiversité,» a-t-il ajouté.

La Comifac a été créée en 1999. Son acte de création, la déclaration de Yaoundé, reconnaît que la protection des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo fait partie intégrante du processus de développement.

Cette organisation compte dix pays membres: le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée-Equatoriale, la République Centrafricaine, la RDC, le Rwanda, le Sao Tomé et Principe et le Tchad.

A la tête de la FAO depuis 18 ans, Jacques Diouf quitte ses fonctions à la fin de cette année.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner