Bas-Congo: une ONG plaide pour des meilleures conditions carcérales

L’ONG Fraternité des prisons a déploré, lundi 3 septembre, les cas de décès devenus récurrents dans les prisons de Tshela et de Boma, situés respectivement à 200 et 100 kilomètres à l’Ouest de Matadi. Elle a invité le gouvernement congolais à doter les prisonniers d’une alimentation conséquente pour éviter cette situation.

Les derniers cas en date remontent à la semaine dernière. Deux prisonniers sont décédés suite à la sous alimentation, a précisé le président provincial de cette ONG internationale au Bas-Congo, le pasteur Nehemi Nkusu.

«Je viens d’une tournée à Tshela et Boma. Aujourd’hui, on a enterré un prisonnier à Tshela et, à Boma, on a enterré un autre samedi dernier», a-t-il déclaré lundi.

Selon lui, ces décès sont dus:

  • aux mauvaises conditions carcérales
  • aux mauvaises conditions hygiéniques
  • à la sous-alimentation.

Pourtant, a-t-il soutenu, «la prison n’est pas un lieu où on va pour mourir, mais pour être rééduquer [afin d’être] réinséré dans la société.»

Fraternité des prisons offre, en appui aux autorités du pays, de la nourriture, les soins médicaux, etc.

Mais, cette assistance ne suffit pas, a insisté Nehemi Nkusu:

«C’est le gouvernement qui est le patron des prisons. [A lui] de prendre ses responsabilités en main pour s’occuper des prisonniers, parce que ce sont des personnes humaines qui ont droit à la vie. Et la loi reconnaît aussi qu’ils ont droit à la nourriture.»

La sous-alimentation et les mauvaises conditions carcérales font partie des facteurs à la base d’évasions récurrentes dans les établissements pénitentiaires de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner