Bukavu: des militaires FARDC tuent un policier et un détenu à Kamituga

Deux personnes, dont un policier et un détenu, ont été tuées et deux autres policiers grièvement blessés, lors de l’attaque d’un bureau d’encadrement administratif par deux militaires des Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC), samedi 15 octobre à Kamituga, à près de 150 kilomètres à l’ouest de la ville de Bukavu au Sud-Kivu, renseignent des sources policières.Selon elles, les militaires des FARDC se sont présentés comme des patrouilleurs au bureau d’encadrement administratif. A côté de bureau se trouvait un cachot gardé par trois policiers.

 

Après un bref échange d’incompréhension avec les policiers commis à la garde, les militaires se sont retranchés du lieu pour ouvrir le feu quelques minutes plus tard, en direction du cachot.

 

Un policier et un détenu ont succombé des balles reçues. Deux autres policiers ont été grièvement blessés. Six détenus en ont profité pour s’évader.

 

Des sources indépendantes notent que ces militaires appartiendraient au 102è régiment des FARDC.

 

Le commandant des opérations Amani Leo indique pour sa part qu’il est au courant de cet incident et qu’une enquête est en cours, pour déterminer le mobile de cet acte.

 

Des hommes armés avaient, quelques heures avant, tiré sur sept personnes en provenance du carré minier de Lukatu dans la même région. Une personne a été blessée et six autres ont pu s’échapper. Mais elles ont été dépouillées de leurs biens, affirme les sources policières.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner