Législatives - Bokungu : des agents de la Ceni accusés de falsifier les résultats au profit de l’opposition

Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des temoins le 28/11/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le centre de compilation des résultats des élections législatives dans la circonscription électorale de Bokungu, province de l’Equateur, est fermé depuis cinq jours. Des candidats députés nationaux de la plate-forme électorale de Joseph Kabila empêchent les agents de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) d’accéder à leurs bureaux. Ils les accusent de falsifier les résultats au profit des candidats de l’opposition.

Selon les candidats députés de la Majorité Présidentielle (MP), la Ceni/Bokungu est à la solde des candidats de l’opposition, au point que ces derniers se proclament déjà vainqueurs avant la publication des résultats.

Ces députés MP exigent de procéder eux-mêmes à la vérification des résultats de tous les bureaux de vote, pour s’assurer de leur conformité.

Floribert Ekofo, l’un des candidats députés mécontents, affirme que des témoins leur ont rapporté deux cas de tricherie sur les 27 bureaux de vote dont les résultats ont déjà été compilés.

« Lors de la compilation, on avait constaté dans le bureau A de Wamba, qu’on avait injecté à un candidat de l’opposition 87 voix. Et le même candidat, dans le bureau de Ekombe, on lui avait injecté 27 voix. Quand les témoins nous l’ont rapporté, on s’est dit, il faudrait qu’on puisse dépouiller partout pour voir tout ce que [les agents de la Ceni] ont ajouté aux candidats », affirme Floribert Ekofo.

La Ceni refuse à ces candidats l’accès au centre de compilation pour vérifier ces allégations. Face à ce refus, ces derniers ont chassé les agents de la Ceni qui y travaillaient et ont verrouillé les entrées de ce centre.

« On n’avance plus. Nous sommes maintenant au cinquième jour. Tout est paralysé, le bureau est fermé. Eux non plus n’ont pas accès au bureau. Et nous disons, il faudrait aller au comptage manuel parce que nous suspectons que la Ceni est en contact avec un groupe de députés qui les alimentent pour qu’ils puissent donner les résultats en leur faveur », explique le candidat Floribert Ekofo.

Les responsables de la Ceni/Bokungu n’étaient pas joignables jeudi après-midi. Entre-temps, les candidats députés mécontents annoncent une marche de protestation contre la Ceni ce vendredi 16 décembre.

Les résultats d’un peu plus de 200 bureaux de vote restent encore à compiler dans la circonscription électorale de Bokungu.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner