Tentative d’évasion: 8 morts et près de 50 blessés dans la prison de Bukavu

Vue panoramique de Bukavu, 2004.Vue panoramique de Bukavu, 2004.

Vue panoramique de Bukavu, 2004.

Huit personnes ont trouvé la mort dans  la  prison centrale de Bukavu lors d’une tentative d’évasion, ce dimanche 1er janvier vers  9 heures (locales). Quarante-sept autres ont été grièvement blessées.  Le calme a été rétabli sur place. 

Tous les morts étaient des détenus, dont cinq militaires et trois civils, ont précisé des  sources  concordantes  sur  place. Les blessés ont été évacués vers des installations  sanitaires par le Comité international de la croix rouge (CICR) et la croix Rouge/Bukavu.

Des détenus auraient engagé la bagarre avec les  gardiens avec  l’intention de s’évader. La bagarre a dégénérée par  la  suite.  Des  coup de  feu  ont  retenti et des éclatements de grenades  dans l’enceinte même de la prison pendant un vingtaine des minutes, selon les mêmes sources.

Les autorités  policières  et administratives n’ont pas été joignables pour  des  précisions  sur  cet incident.

Cette tentative d’évasion est intervenue seulement un jour après que trois détenus militaires ont réussi à s’évader de la même maison carcérale, samedi 31 décembre vers 13  heures, habillés en soutanes. Un avis de recherche a été  lancé contre eux par  la division provinciale de la Justice.

Les évasions massives, devenues récurrentes dans les établissements pénitenciers de la RDC, se terminent généralement par mort d’homme. Selon des sources pénitentiaires, elles sont principalement causées par les conditions de détention précaires et le délabrement des infrastructures. 

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner