Mbandaka: les militants de l’UDPS se disent traqués par l’ANR

Un partisan de l’UDPS arrêté par la police le 12/12/2011 à Kinshasa-Limete. Radio Okapi/ Ph. John BompengoUn partisan de l’UDPS arrêté par la police le 12/12/2011 à Kinshasa-Limete. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Un partisan de l’UDPS arrêté par la police le 12/12/2011 à Kinshasa-Limete. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti de l’opposant Etienne Tshisekedi, se disent menacés par l’Agence national des renseignements (ANR) à Mbandaka, dans la province de l’Equateur.

Le secrétaire exécutif fédéral de l’UDPS/Mbandaka, Jean de Dieu Lomeka, dit être recherché par des agents de l’ANR, depuis samedi 14 janvier, pour avoir vendu des cartes d’adhésion à son parti à des vendeuses du marché central de Mbandaka II.

De plus, ces femmes avaient manifesté leur joie, croyant à l’élection de leur leader Etienne Tshisekedi à la présidentielle du 28 novembre dernier, lors de la publication récente du rapport des évêques catholiques de la Cenco qui dénonçaient des irrégularités lors de ce scrutin.

Jean de Dieu Lomeka a affirmé qu’il avait été expulsé depuis par sa propriétaire qui disait avoir été menacée par des agents de l’ANR. Il a expliqué qu’à son retour chez lui, sa bailleresse lui avait demandé de partir, effrayée après le passage des deux agents de sécurité qui seraient venus «identifier la parcelle» où ce cadre de l’UDPS habitait.

Cet opérateur politique a poursuivi :

«Elle m’a dit ” tu ne peux pas rester encore ici, parce que je ne peux pas aller souffrir en prison à cause de M. Tshisekedi. Parce qu’il ne me donne rien. Si tu dors ici, on va venir te chercher”. C’est le message que ces gens-là avaient laissé ».

Jean de Dieu Lomeka serait alors allé se réfugier chez un autre militant de l’UDPS. «Je me suis décidé, avec ma famille, d’ aller loger quelque part dans un deuil d’un de nos combattants», a-t-il indiqué.

Les femmes qui avaient adhéré à son parti ne sont plus libres de vendre au marché comme d’habitude, a-t-il déclaré, étonné que leurs droits politiques soient ainsi bafoués.

Pour sa part, le directeur provincial de l’ANR/Equateur a rejeté toutes ces allégations. « Même si Etienne Tshisekedi s’est autoproclamé président de la République », ajoute-t-il, «je n’ai jamais reçu des instructions de la hiérarchie pour inquiéter les militants de l’UDPS ».

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner