Kasaï-Oriental: la rage canine fait déjà 4 décès

20 dollars ou l’équivalent en Francs congolais, par tête, pour l’administration du vaccin contre la rage.

La rage canine a déjà tué quatre personnes, depuis le début de cette année, dans la province du Kasaï-Oriental. Deux personnes sont décédées sur douze cas enregistrés en territoire de Kakangayi, une dans la zone de santé de Kabinda et une autre à Mwene-Ditu.

Le docteur en charge de cette maladie à l’Inspection provinciale de la Santé du Kasaï-Oriental, Jean Pierre Sumba, s’inquiète et invite le gouvernement provincial à prendre en charge les personnes infectées par la rage afin d’éviter une catastrophe.

«Si rien n’est fait pour ces personnes infectées, on s’entend à la mort certaine. A Mwene-Ditu, un enfant mordu par un chien enragé a aussi mordu sa grand-mère et le chauffeur qui le transportait avant de mourir. C’est qui crée un danger et un problème de santé publique dans notre province», s’est plaint le docteur Jean Pierre Sumba.

L’Inspection provinciale de la santé du Kasaï-Oriental a établi une requête par rapport à cette situation et se propose de la transmettre aux autorités de la province pour qu’on puisse prendre ces vies humaines en charge.

Apres l’Association des médecins vétérinaires du Congo (AMVC), le bureau de lutte contre la rage a, à son tour aussi, tiré la sonnette d’alarme.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner