Beni : la Monusco se réserve le droit de répliquer face aux tirs de ses hélicoptères par les rebelles ADF/Nalu

Opération de larguage des dépliants par la Monusco au Sud-Kivu/Ph. Radio Okapi

Après des tirs essuyés par ses hélicoptères lundi 19 et mercredi 21 mars dans le village de Nadwi à Beni (Nord-Kivu), la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (Monusco) dit réfléchir sur sa réplique face aux rebelles ADF/Nalu. Dans une interview accordée à Radio Okapi, son porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Félix Basse a affirmé « qu’il est inadmissible de prendre des coups et de ne pas en rendre. »

Félix Basse a indiqué que la Monusco doit prendre des mesures de protection des civils conformément à son mandat.

«Nous savons que ces rebelles ougandais vivent dans le village de Nadwi avec des familles  et notre mission ici c’est aussi la protection des populations civiles. Nous ne pouvons pas réagir et causer des dommages collatéraux qui pourront nous être reprochés demain », a ajouté le porte-parole militaire de la Monusco.

La Monusco a remplacé la Mission de l’organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (Monuc), au 1er juillet 2010, en application de la résolution 1925 (2010) du Conseil de sécurité datée du 28 mai 2010.

La nouvelle mission est autorisée à utiliser tous les moyens nécessaires pour s’acquitter de son mandat, notamment en vue d’assurer la protection des civils, du personnel humanitaire et du personnel chargé de défendre les droits de l’homme se trouvant sous la menace imminente de violences physiques et pour appuyer le Gouvernement de la RDC dans ses efforts de stabilisation et de consolidation de la paix.

Les rebelles Ougandais de l’ADF/Nalu ont tiré des balles à l’arme légère sur un aéronef de la Monusco, blessant un casque bleu Ukrainien à la jambe. Transféré à Goma, Félix Basse a fait savoir que son état de santé n’est pas grave.

Pour sa part, le commandant chargé de l’opération « Amani Leo » au Nord-Kivu a révélé à Radio Okapi que les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la Monusco mène des opérations depuis le 15 mars pour traquer les rebelles ougandais de l’ADF/ Nalu jusqu’à leur anéantissement.

Selon lui ces opérations vont se poursuivre jusqu’à l’anéantissement des rebelles ougandais, tout en affirmant que les localités de Nadwi, Makoyova et Kikingi sont les Etats major des rebelles Ougandais ADF-Nalu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner