RDC : l’Unicef lance une campagne de distribution de 14 millions de moustiquaires imprégnées

Dans la moustiquaire, un enfant victime de paludisme reçoit des soins dans un hopital à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La distribution des moustiquaires imprégnées dans les provinces du Bandundu, du Katanga et de deux Kivu a commencé  mercredi 25 avril, en marge de la célébration de la journée internationale de lutte contre le paludisme. Selon le docteur Léonard Kouadio, spécialiste Malaria à l’Unicef, ce sont environ 14 millions de moustiquaires qui doivent être distribuées.

Cette campagne, menée par l’Unicef avec l’appui financier de la Banque mondiale et de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), va concerner les 24 660 000 habitants de ces quatre provinces, dont « un peu plus de 4 500 000 enfants de moins de cinq ans et 1 250 000 femmes enceintes qui sont les plus vulnérables vis-à-vis du paludisme », selon le docteur Léonard Kouadio.

Ce médecin affirme que l’usage de la moustiquaire imprégnée a des effets bénéfiques. Il cite des enquêtes de l’Unicef menées en 2010 qui auraient ont démontré que la moustiquaire imprégnée a réduit les cas de fièvre chez les enfants de moins de 5 ans de 43% à 27%.

5 millions de moustiquaires pour le Katanga

Le coup d’envoi de la campagne de distribution des moustiquaires imprégnées à Lubumbashi a été donné au quartier Kalebuka. Dans toute la province du Katanga, ce sont environ cinq millions de moustiquaires imprégnées qui seront distribuées dont deux millions à Lubumbashi.

Au cours de la cérémonie, Sylvie Fouet de l’Unicef a déclaré que cette campagne est aussi une question économique. Elle a expliqué que la lutte contre le paludisme en RDC exige un investissement de 4 à 5 dollars américains par habitant.

Un représentant de la Banque mondiale a indiqué que le coût de cette campagne de distribution des moustiquaires est évalué à 775 millions de dollars.

Pour réduire le nombre des décès, des enfants notamment, le gouverneur Katumbi a invité la population à bien utiliser les moustiquaires, mettant notamment en garde tous ceux qui s’en servent comme filet de pêche ou comme tissu pour confectionner des robes de mariage.

Il a aussi appelé les habitants de sa province à assainir leur environnement.

Dans un message diffusé mercredi 25 avril, à l’occasion de la journée mondiale du paludisme, le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Ban Ki-Moon, a affirmé sa volonté de rassembler 3,2 milliards de dollars américains pour lutter contre le paludisme en Afrique.

Selon lui, cette somme permettra aux organismes impliqués dans cette lutte d’organiser un régime universel de protection contre le paludisme sur ce continent jusqu’en 2015.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner