Nord-Kivu : 1912 ménages des déplacés vivent dans des conditions difficiles à Mugunga 3

Les populations fuyent leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Mille neuf cent douze ménages des déplacés manquent de logis et passent la nuit à la belle étoile à Mugunga3 au Nord-Kivu. Six femmes enceintes ont accouché sur place et manquent même des couches pour leurs bébés. C’est ce qu’a annoncé le vice-président de ces déplacés, Charly Amunazo.

L’administrateur du camp des déplacés Mugunga 3 affirme que quelques femmes et enfants passent nuit sous un hangar et d’autres dans des salles construites en bâche.

« Au lieu de vivre une telle situation, qu’ils retournent chez eux et que l’armée restaure la situation sécuritaire », a déclaré Charly Amunazo.

Pour sa part, le gouvernement provincial du Nord-Kivu a accordé à ces déplacés une aide constituée des vivres et un terrain afin de construire des logis à ces déplacés.

L’administrateur du camp, Claude Rumazimisa indique qu’ils travaillent avec le personnel du Haut commissariat des réfugiés (HCR) pour construire des hangars en faveur des déplacés.

Le HCR a enregistré du 29 avril au 2 mai 2012 environ quinze mille personnes déplacées, nouvellement arrivées dans le camp de Mugunga, à l’extrême ouest de la ville de Goma.Ces nouvelles statistiques ont porté à 514 mille le nombre de déplacés internes répartis dans 31 camps au Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner