RDC : les avions qui ne remplissent pas les conditions de navigabilité bientôt interdits de vol

Un cargo à l’aéroport de Luano à Lubumbahi. patpozaire.free.fr

Au terme de ses visites dans les locaux de l’Autorité de l’aviation civile, de la Régie des voies aériennes ainsi qu’à l’aéroport de Ndjili, le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba a annoncé, ce vendredi 18 mai, seize mesures destinées à assainir le secteur aérien congolais. Le ministre demande notamment à l’Autorité de l’aviation civile (AAC) de clouer au sol, immédiatement après un contrôle technique, tous les avions qui ne remplissent pas les conditions de navigabilité.

Justin Kalumba demande aussi à l’AAC de publier sur son site internet et dans la presse locale, de manière régulière, la liste de tous les aéronefs qui ne sont pas en état de navigabilité.

Il recommande aussi que toute délivrance ou tout renouvellement de licence d’exploitation soit subordonné à un audit de la compagnie réalisé par un organisme international « crédible », avec le concours de l’AAC.

Le mardi 15 mai, au sortir d’une réunion avec les autorités de l’AAC, Justin Kalumba avait déclaré que l’objectif de son action est de sortir les transporteurs aériens congolais de la liste noire des compagnies, faisant l’objet d’une interdiction totale d’exploitation dans l’Union européenne.

En ce qui concerne l’aéroport de NDjili, le ministre des Transports exige la réduction à quatre du nombre de services qui y opèrent.

Un décret du chef de l’Etat Joseph Kabila publié en 2011 avait déjà limité le nombre de services publics devant œuvrer aux frontières.

Les seuls services autorisés à être présents aux frontières sont :

  • La Direction générale des douanes et accises (DGDA)
  • L’office congolais de contrôle (OCC)
  • La Direction générale des migrations
  • L’hygiène aux frontières

Mais plusieurs services spécialisés du gouvernement, l’armée, la sécurité civile, l’ex DEMIAP (service de détection militaire des actions anti-patrie), l’ANR et la police, continuent à tracasser les voyageurs notamment dans les aéroports.

Justin Kalumba promet aussi des sanctions, allant jusqu’à la révocation, contre les agents publics accusés de monnayer leurs prestations. Des caméras de surveillance devraient être installées dans tous les pools de l’aéroport de Ndjili pour surveiller le comportement de ces agents.

Le ministre des Transports demande à la RVA de réhabiliter le scanner pour le check-in des bagages dans quatorze jours. Il promet, en outre, l’achat, dans trente jours, d’un deuxième scanner sensé éviter les fouilles manuelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner