La Police et les FARDC accusées de tracasseries à la frontière entre le Katanga et le Kasaï-Oriental

Des éléments des FARDC au Nord-Kivu (Archives).

Les transporteurs et autres commerçants ont accusé, ce mardi 3 juillet, les agents de la Police nationale congolaise (PNC)  et des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) de multiplier des barrières à la limite du territoire de Luilu (Kasaï-Oriental) avec ceux de Kaniama et de Kapanga au Katanga. Selon eux, ces hommes en uniforme extorquent de l’argent et de biens de valeur à chaque barrière. L’administrateur de Luilu a confirmé cette information.

Des hommes en uniformes ont érigé plus de dix barrières dans les deux territoires de Kanyama et Kapanga, selon les victimes.  A chaque entrée et sortie des deux provinces, les militaires et policiers du Katanga leur ravissent de l’argent, de la marchandise et tous biens de valeur. Toute personne qui contourne ces barrières et qui est rattrapée est torturée moralement et physiquement, selon les mêmes sources.

L’administrateur de Luilu a indiqué qu’il a eu l’assurance des autorités de ces deux territoires voisins que les hommes en uniformes coupables de ces tracasseries seraient arrêtés. Son assistant chargé de la politique et administration, Emmanuel Kayembe Kabuba, a indiqué que «ces barrières sont l’œuvre de la PNC, des FARDC et de l’Agence nationale de renseignements (ANR)».

Il a confirmé que les autorités kasaïennes étaient en pourparlers avec leurs homologues du Katanga, sur ce sujet. Selon lui, ces derniers ont indiqué que ces agents de l’ordre incriminés «sont des éléments égarés. Certains d’entre eux ont été arrêtés et transférés vers des juridictions compétentes à Lubumbashi».

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner