RDC : d’anciens sénateurs devenus députés regrettent le clivage politique à l’Assemblée nationale

Une vue des députés nationaux et sénateurs congolais au palais du peuple (siège du parlement), ce 8/12/2010 à Kinshasa.

D’anciens sénateurs devenus députés nationaux à l’issue des dernières élections affirment que les clivages politiques sont trop marquant à l’Assemblée nationale, même lorsqu’il s’agit de débattre des questions d’intérêt national. Le député de l’opposition Lenga wa Lenga dénonce un conservatisme trop marqué des députés de la Majorité présidentielle (MP), qui soutiennent le chef de l’Etat Joseph Kabila. Abordant dans le même sens, le député Henry Thomas Lokondo, membre de la MP, appelle les députés à se comporter en véritables hommes d’Etat.

Ces anciens sénateurs se sont ainsi exprimés lors de la clôture jeudi 21 juillet de la session extraordinaire et essentiellement budgétaire de l’Assemblée nationale.

A l’issue de la dernière session extraordinaire de l’Assemblée nationale, ces députés ont livré leurs impressions à Radio Okapi. Ils se sont dits déçus par les clivages politiques marquant qui s’y manifestent parfois au détriment de l’intérêt général.

Pour le député de l’opposition Lenga wa Lenga, les députés membres de la MP ont davantage fait preuve de conservatisme, contrairement aux sénateurs membres de cette même plate-forme.

« Contrairement à ce qui se passe au Sénat, la majorité estime qu’il faut faire passer ses desideratas, ses points de vue, à tout prix, et que ceux-ci doivent avoir la prééminence sur les points de vue de l’opposition, et pourtant on débat sur les questions d’intérêt national », a-t-il affirmé.

Abondant dans le même sens, le député Henry Thomas Lokondo estime qu’au niveau du Sénat, « on ne remarquait pas une ligne de démarcation nette entre l’opposition et la majorité sur des lois qui ne nécessitent pas la manifestation de clivage politique ».

L’ancien sénateur fait aussi remarquer qu’à l’Assemblée nationale, « il y a trop de chahut », ce qui affecte le moral de ceux qui ne sont pas « vaccinés » comme il affirme l’être.

« Il faut que les gens fassent un effort pour se comporter vraiment comme des hommes d’Etat », a-t-il conseillé.

Malgré toutes ces faiblesses, le député de la Majorité présidentielle estime tout de même que lui et ses collègues ont bien fait leur travail à la dernière session de l’Assemblée nationale.

Convoquée le 20 juin dernier, cette session devait se pencher essentiellement sur le projet du Budget de l’Etat exercice 2012, ainsi que sur l’évaluation du processus électoral en RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (50)
Kinshasa (31)
Ceni (30)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
Corruption (26)
UDPS (26)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)