Katanga : le poisson frais se fait rare à Ankoro

Poissons frais du fleuce Congo

La localité d’Ankoro située à 113 kilomètres à l’Ouest de Manono connait une carence de poissons frais depuis plusieurs mois. Les pécheurs locaux utilisent des moustiquaires à petite maille, pourtant interdite, pour capturer toutes sortes de poissons notamment des fretins et des alevins, indique des témoins.

« Quand les autorités brûlent des moustiquaires saisis, les pêcheurs en fabriquent d’autres », précisent les mêmes sources. La pêche avec les filets de petite maille empêche la multiplication des poissons, créant ainsi la rareté.

« A Kalemie, le poisson coûte trois fois moins cher qu’à Ankoro. Et pourtant, la population la plus misérable de la province c’est Ankoro. La localité est traversée par le fleuve mais on a des enfants malnutris », se plaint un autre habitant de cette localité.

De son côté, l’administrateur du territoire voisin de Manono, François Kazembe, appelle les services techniques à faire appliquer avec rigueur les mesures déjà arrêtées sur la protection des poissons dans leur croissance.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner