Sud-Kivu : la vice-ministre de la Justice déplore le surpeuplement dans les prisons

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

La vice-ministre de la Justice, Selemani Sakina Binti, a fustigé le « pléthore exponentielle de la population carcérale » à Uvira et Bukavu au Sud-Kivu, à l’issue d’une visite de travail qu’elle a effectuée le week-end dernier dans ces deux villes.

« Les prisons ont été prévues pour une petite capacité, mais maintenant il y a trois ou quatre fois plus de prisonniers que l’espace prévu. A mon retour à Kinshasa, je ferai le rapport à l’autorité pour voir dans quelle mesure on pourra trouver des solutions », a déclaré Selemani Sakina.

Après avoir visité la prison centrale Mulunge, le cachot du Bureau 2, des Forces armées de la RDC et celui de la Police nationale congolaise du district du lac Tanganyika, la vice-ministre de la Justice a aussi déploré le manque de nourriture dans ces lieux de détention.

Selemani Sakina a déclaré que Kinshasa a envoyé des fonds pour acheter de la nourriture pour la prison d’Uvira.

Elle promet de faire rapport au gouvernement pour qu’une solution soit trouvée aux différents problèmes de conditions carcérales dans la province.

« Je n’ai pas d’injonctions à donner puisque comme vous le savez, il y a séparation des pouvoirs. Je fais juste le constat. Je pourrais réunir les magistrats et leur demander d’accélérer les dossiers des prisonniers », a-t-elle ajouté.

Plusieurs détenus passent parfois des années en prison attendant leur jugement.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner