Nord-Kivu: les rebelles des FDLR accusés de rançonner les habitants de Miriki et Kimaka

Milicien FDLR. Photo AFPm

Les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) sont accusés de rançonner les habitants de Miriki et Kimaka, deux villages situés à environ 27 Km de Kanyabayonga (Nord-Kivu). Ils exigeraient aux propriétaires des boutiques et boucheries de leur donner 2 000 francs congolais (près de deux dollars américains) chaque semaine.

Des sources locales rapportent que les commerçants venant des villages périphériques sont contraints de débourser 100 dollars pour avoir accès aux marchés de Miriki et Kimaka.

Ces combattants rwandais auraient également exigé aux habitants de deux villages de leur verser la somme de 2 500 dollars américains à la fin de ce mois d’octobre.

D’autres sources indiquent qu’en dehors de ces sommes exigées, la population serait également victime d’exactions de la part de ces combattants.

Pour la société civile de Lubero, les FDLR profitent de l’absence des forces de l’ordre pour faire la loi dans ces localités. Son président estime que ce rançonnement appauvrit davantage la population. Il demande au gouvernement provincial de rétablir l’autorité de l’Etat dans toutes les localités du Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner