Province Orientale: 2 militaires présumés assassins d’un commerçant toujours détenus à Komanda

Armes à main, les militaires de Fardc concentrés lors du défilé du 30 juin 2010. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’auditeur militaire de garnison de Bunia en Ituri a exigé, ce jeudi 18 octobre, le transfert immédiat des deux militaires présumés assassins d’un commerçant à Komanda, à 75 kilomètres au sud-ouest de Bunia. Ces soldats arrêtés, il y a plus d’une semaine, par les autorités militaires ne sont toujours pas transférés à l’auditorat. Les enquêtes se poursuivent encore pour réunir les preuves avant leur transfert, a indiqué le commandant des FARDC en Ituri.

 Les deux militaires accusés de ce meurtre sont aux arrêts dans la localité de Marabo. Ils sont incarcérés au cachot de l’état-major des FARDC, au lieu d’être transférés à l’auditorat militaire à Bunia.

«Le Commandant secteur m’a confirmé qu’il avait arrêté deux militaires. Et je lui ai demandé de les transférer dans l’immédiat à l’auditorat militaire», a affirmé le Major Kumbu Ngoma, chef du parquet militaire.

Le commandant de la zone opérationnelle en Ituri, Colonel Fal Sikabwe, a justifié ce retard par le souci de réunir des preuves nécessaires. «Il y a des enquêtes en cours. On n’arrête jamais quelqu’un pour l’amener à l’auditorat sans preuves», a-t-il expliqué.

Selon l’auditeur militaire de garnison de l’Ituri à Bunia, le délai requis pour l’instruction des dossiers des soldats qui auraient commis des infractions ne peut dépasser deux jours.

Pour certains habitants à Komanda où le crime a été commis, cette attitude des autorités militaires frise l’impunité. Ils demandent que justice soit faite pour décourager d’autres crimes dans la région.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner