Le Conseil supérieur de la magistrature appelle les magistrats évacués de Goma à y retourner

Prestation serment des magistrat congolais

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) demande aux magistrats évacués de Goma à cause des menaces dont ils étaient l’objet de la part des rebelles du M23 à y retourner. Les mutins ont commencé leur retrait de Goma, samedi 1er décembre. Ils occupaient cette ville depuis le mardi 20 novembre après avoir défait les Forces armées de la RDC.

«Que les magistrats de Goma qui étaient, une partie à Bukavu, d’autre à Beni, n’ayant pas réussi l’autorisation d’arriver à Kinshasa, puissent regagner leur lieu d’affectation, la situation étant redevenue normale avec le retrait des rebelles. Chacun d’entre eux doit prendre ses dispositions pour regagner le plutôt possible Goma où le travail les attend», a déclaré Jean Ubulu, le secrétaire permanent du CSM.

Cet organe n’est pas disposé à organiser le retour des magistrats qui avaient fui la ville de Goma après sa chute entre les mains de rebelles du M23. Leur évacuation avait été assurée par la Monusco.

«Le CSM ne peut pas organiser leur retour de la même manière qu’il n’avait pas autorisé leur évacuation de Goma. Il n’en a pas la qualité donc les magistrats doivent s’organiser pour retourner au travail», a-t-il affirmé.

De leur côté, les magistrats qui séjournent à Kinshasa se disent inquiets de la situation sécuritaire à Goma et craignent pour leur vie.

Ils avouent que leurs maisons ont été visitées par des mutins qui les ont pillées et ont pris en otage certains membres de leurs familles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner