Le Sénat interpelle le ministre de l’Intérieur sur la crise entre les députés et le gouverneur de l’Equateur

Baende, gouverneur de la province d’Equateur

Le sénateur Adambu Lomalisa a interpellé, lundi 17 novembre, le ministre de l’Intérieur Richard Muyej. Il a fait état des informations qui lui sont parvenues selon lesquelles le gouverneur de l’Equateur Jean-Claude Baende dresserait les forces de l’ordre contre les députés provinciaux dont la majorité a voté sa déchéance. Il entretiendrait aussi, selon le même sénateur, une milice à Mbandaka, chef-lieu de la province.

Le sénateur Adambu a présenté sa motion incindentielle au moment où certains membres du gouvernement invités au sénat, dont le vice-ministre de l’Intérieur, s’adressaient à la plénière.

 « J’ai demandé au vice-ministre de l’Intérieur qui était présent dans la salle d’expliquer exactement ce qui s’et passé pour que l’on sache s’il s’agit effectivement d’une milice et de savoir si on en connaît les animateurs », a dit le sénateur Adambu Lomalisa.

Le vice-ministre n’a pas répondu sur-le-champ préférant attendre les conclusions de la mission du ministre de l’Intérieur qui se trouve à Mbandaka.

Le même lundi, peu avant 10 heures locales, les députés provinciaux de l’Equateur ont destitué par vote le gouverneur Baende qu’ils accusent de mauvaise gestion. Selon le sénateur Adambu, les policiers ont fait irruption dans la salle à la fin du vote pour disperser violemment les députés.

La veille, les partisans du gouverneur avaient placé des barricades au quartier Air Congo qui mène vers l’aéroport pour empêcher les autorités locales d’accueillir la délégation gouvernementale et parlementaire en provenance de Kinshasa, a indiqué la même source.

Samedi dernier, des témoins affirment avoir entendu des coups de feu dans le quartier Air Congo, bastion de l’Alliance des démocrates humanistes, parti du gouverneur Baende. Certains témoins affirment que les auteurs de ces coups de feu seraient les membres de la « milice » qu’entretiendrait le gouverneur de province.

Le ministre de l’Intérieur qui séjourne à Mbandaka depuis dimanche dit ne pas être en mesure de donner son avis sur la question de la destitution du gouverneur Baende. Il veut d’abord achever sa mission à l’Equateur. Jean-Claude Baende a contesté sa destitution. Le ministre provincial des Médias et porte-parole de son gouvernement a déclaré à Radio Okapi que le bureau qui a organisé le vote de la motion de défiance contre Jean-Claude Baende est illégal.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner