RDC: la Cour suprême de justice condamne l’opposant Pierre Chalupa à 3 ans de prison

L’opposant Jacques Pierre Chalupa au quartier général de la Monusco à Kinshasa en 2010

La Cour suprême de justice (CSJ) a condamné, mercredi 23 janvier, l’opposant Pierre-Jacques Chalupa, à trois ans de servitude pénale pour faux et usage de faux. La haute cour qui rendait l’arrêt en appel réduit d’une année la peine prononcée en première instance et confirme l’acte d’accusation. En octobre 2012, le Tribunal de paix de Kinshasa/Ngaliema a condamné l’opposant à quatre ans d’emprisonnement pour détention d’une fausse attestation d’acquisition de la nationalité congolaise, d’une fausse carte d’électeur et d’un faux passeport congolais.

Les juges de la Cour suprême ont promis «de statuer prochainement» sur la décision de la mise en liberté provisoire de Pierre-Jacques Chalupa, admis, depuis près d’une semaine, au Centre médical de Kinshasa (CMK).

Il y a une dizaine de jours, l’Union européenne s’était dit préoccupée par l’état de santé de l’opposant qui nécessitait « une prise en charge médicale urgente».

La communauté européenne avait exprimé son inquiétude «du fait que la Cour [suprême] n’a toujours pas statué sur la requête de mise en liberté provisoire de Chalupa, motivée par sa situation médicale».

L’épouse du président de l’Action pour la démocratie et le développement (ADD), Mireille Akamia Chalupa, a toujours soutenu que son époux a été arrêté à cause de ses convictions politiques, indiquant que Pierre Chalupa est un Congolais né en RDC de parents congolais qui n’a jamais contracté une double nationalité.

C’est aussi l’avis de plusieurs partis de l’opposition et d’ONG de défense des droits de l’homme qui dénoncent un «acharnement du pouvoir en place à Kinshasa pour déstabiliser les opposants politiques ». Pour la Voix des sans voix, Jacques Chalupa est un détenu politique.

Agé de 64 ans, l’opposant est emprisonné à la prison centrale de Makala depuis le 2 février 2012. Il a été élu député en 2006 avant d’être invalidé l’année suivante après un recomptage des voix. En 2011, il s’est présenté aux législatives mais n’a pas été élu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner