Aru : 2 Soudanais et un Ougandais arrêtés parmi des bandits dans la cité de Kengezi Base

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

L’armée a mis la main sur deux Soudanais et un Ougandais après des affrontements jeudi 14 février avec un groupe de bandits armés dans la cité de Kengezi Base, un poste-frontière entre la RDC et le Soudan du Sud, en territoire d’Aru (Province Orientale). Selon le commandant des Forces armées congolaises (FARDC) en Ituri, ces brigands ont été chassés de cette cité qu’ils occupaient depuis plus d’un mois.

Selon les sources locales, les échanges de tirs entre les deux groupes ont duré plus de huit heures. Plusieurs bandits ont été appréhendés, parmi lesquels deux Soudanais et un Ougandais.

D’autres bandits, dont certains blessés par balles, ont fui vers le Soudan du Sud ou dans la forêt.

Les mêmes sources indiquent que ce groupe d’hommes armés extorquaient les biens de la population et les marchandises des commerçants qui se rendaient au Soudan du Sud.

Ce sont les militaires basés à Ingbokolo, à une trentaine de kilomètres de Kengezi Base, qui ont organisé cette attaque dans le but, de «mettre fin à cette insécurité». Ils affirment continuer à organiser des patrouilles dans cette zone.

Des habitants qui avaient fui au Soudan du Sud commencent également à regagner le village, selon des sources policières.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Kinshasa : une centaine de bandits et enfants de la rue évacuée du marché central

Matadi: des bandits créent l’insécurité à l’entrée du port Nkala-Nkala

Kinshasa : le gouverneur Kimbuta promet de traquer les bandits armés

Nord-Kivu: la police arrête 2 présumés bandits à Goma

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner