Décentralisation : la population déplore le manque d’avancée, selon une enquête du cabinet Experts

Siège de l’assemblée provinciale de Kinshasa

Une enquête réalisée en décembre dernier par le cabinet Experts dans cinq villes de la RDC révèle que la population déplore le manque d’avancées significatives dans le processus de décentralisation initié en RDC depuis 2007. Le rapport d’Experts sur cette enquête, ainsi qu’un autre sur l’accès de la population aux services de base, ont été décryptés au cours d’un atelier organisé mardi 19 et mercredi 20 février, à Kinshasa, par la Cellule technique d’appui à la décentralisation (CTAD).

L’atelier du CTAD a réuni des députés et ministres provinciaux, ainsi que des experts et cadres territoriaux. L’objectif était d’interpréter les résultats de deux enquêtes réalisées en décembre dernier par le cabinet Experts, dans cinq villes congolaises, sur demande du Programme d’appui au démarrage de la décentralisation.

La première enquête, concernant la décentralisation, a conclu que la population s’estime bien informée de la mise en œuvre du processus, mais s’inquiète de ses avancées peu significatives.

Les sondés affirment aussi, selon les participants à cet atelier, que les dispositions légales de la mise en œuvre de la décentralisation ne sont ni suffisamment appliquées, ni vulgarisées.

Pour permettre une avancée dans le processus de décentralisation, les participants ont recommandé de :

  • multiplier des formations dans le cadre stratégique de mise en œuvre de la décentralisation ;
  • consolider les entités pilotes ;
  • étendre les expériences réussies à d’autres entités ;
  • appliquer les dispositions constitutionnelles sur la retenue à la source des 40% des recettes par les provinces.

La seconde enquête réalisée par le cabinet Experts concernait l’accès aux services sociaux de base par la population.

Selon cette enquête, réalisée à Kinshasa et Kisangani (Province Orientale), 44% des 600 personnes interrogées estiment que l’accès à ces services, notamment la santé, l’éducation, la sécurité, la justice, l’eau potable, l’électricité et le transport, n’a pas changé.

Pire, 13% d’entre eux estiment que la situation s’est au contraire détériorée.

Par exemple, indique cette enquête, 15% seulement des parcelles dans ces deux villes disposent d’installations hygiéniques à l’intérieur des maisons.

Quant aux toilettes installées à l’extérieur des maisons, 54% d’entre elles sont utilisées par plusieurs ménages à la fois.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Kinshasa: la décentralisation n’a pas amélioré l’accès aux services sociaux

Bilan de 7 ans d`application de la constitution de la troisième République en RDC

RDC: un constitutionnaliste regrette l’inapplication de certaines dispositions de la constitution de 2006

RDC: la décentralisation se fera au rythme de chaque province, selon Richard Muyej

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (58)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Sécurité (25)
Yumbi (25)
Corruption (23)
Caf (22)
Mazembe (22)
UDPS (22)
Linafoot (22)