Nord-Kivu : la société civile réclame le départ des FARDC de Kitshanga

Armes à main, les militaires de Fardc concentrés lors du défilé du 30 juin 2010. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La société civile de Kitshanga a demandé, jeudi 7 mars, aux autorités militaires de remplacer les militaires du 812e régiment des Forces armées de la RDC basés dans cette cité située à cheval entre les territoires de Masisi et Rutshuru dans la province du Nord-Kivu. Pour cette organisation, les FARDC commettent de multiples tracasseries contre les populations civiles.

Certains commerçants ont affirmé avoir été victimes d’extorsion de leurs biens dans leurs boutiques et magasins par les militaires de ce régiment.

La société civile de Kitshanga a ajouté que onze jeunes ont été interpellés mardi 5 mars dans un camp des déplacés prêt de la base de la Monusco. Huit ont été relâchés dans la soirée. Les trois autres ne sont pas revenus dans ce camp.

Pour sa part, le porte-parole des FARDC au Nord Kivu, le colonel Olivier Amuli, a indiqué que de nouveaux militaires ont été déployés à Kitshanga depuis trois jours pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner