Nord-Kivu: après le déploiement de la police, les activités reprennent timidement à Kitshanga

Défilé de la police à Kisangani, décembre 2010.

La vie reprend à Kitshanga, cité du Nord-Kivu, qui a été le théâtre des affrontements meurtriers du 27 février au 5 mars entre les Forces armées de la RDC et la milice de l’Alliance patriotique pour un Congo libre et souverain (APCLS). Près de cent cinquante policiers ont été déployés dans cette cité. Lundi 11 mars, une délégation gouvernementale s’est rendue dans la cité pour évaluer la situation sécuritaire et humanitaire.

Kitshanga est situé entre les territoires de Masisi et Rutshuru, à plus de 80 km au Nord-Ouest de Goma. Les déplacés qui avaient fui cette cité regagnent la progressivement depuis le week-end dernier. Quelques kiosques qui n’ont pas été pillés ont rouvert et proposent des produits manufacturés aux retournés.

« Ce n’est qu’aujourd’hui que nous avons repris ce petit commerce depuis le déclenchement des troubles. Il n’y a pas des gens au marché. Le peu que je garde encore va servir à nourrir mes enfants, je n’ai plus les moyens de me ravitailler ici», déclare une vendeuse.

Actuellement, des habitants de Kitshanga s’approvisionnent en divers articles qu’ils vont acheter à Mwesso ou à Burungu.

Si les commerces rouvrent très timidement, ce n’est pas encore le cas pour les écoles.

« Ici sur place, il n’y a plus rien, constate un père de famille, même les écoles ne fonctionnent pas, nous redoutons de tomber dans une année blanche ».

Les soldats du 812ème régiment impliqués dans les affrontements contre l’APCLS ont été relevés de Kitshanga et remplacés par ceux du 806èmerégiment des FARDC. Une mesure qui vise à soulager la population qui se plaignait d’être tracassés par les soldats du régiment permuté.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner