RDC: vers une relance officielle des activités minières au Nord-Kivu

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

La coordination nationale de la Conférence internationale de la région des Grands lacs (CIRGL) et le ministère provincial des Mines du Nord-Kivu veulent relancer les activités minières dans cette province. Dans un atelier organisé 19 au 20 mars, ils ont appelé au renforcement de sécurité dans les carrés miniers.

«Ce qui doit être fait maintenant c’est la réouverture des comptoirs d’achat parce que l’exploitation n’est pas interdite au Nord-Kivu. Mais, les comptoirs d’achat, pour des questions de conformité au processus de traçabilité avaient été fermés. Il faut immédiatement préparer la mission d’évaluation du site minier de Bisié », a expliqué le coordonnateur national de la CIRGL, Baudouin Hamuli.

Il a annoncé la tenue, début juin prochain, d’un atelier en faveur de tous les acteurs publics et privés du secteur minier. Cette rencontre examinera les questions relatives à la certification des matières premières.

La CIRGL est responsable de la certification régionale des minerais pour que leur exploitation et leur commercialisation ne soient pas liées aux conflits armés ou aux circuits frauduleux.

Plusieurs mines sont sous le contrôle des groupes armés et cela empêche de faire la traçabilité des minerais dans l’Est de la RDC.

«On va également demander à la Monusco de pouvoir également faire une attention aux zones d’exploitations minières pour qu’elles soient vraiment débarrassées des groupes armés et des forces négatives […] et qu’on mette des produits propres sur le marché international », a poursuivi le coordonnateur national de la CIRGL.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner