Bandundu: la police étouffe une marche contre le gouverneur

Bandundu-ville, chef-lieu de la province du Bandundu. Ph/ Droits Tiers.

Une vive tension a régné à Bandundu ville ce mercredi 27 mars dans la matinée. Des policiers ont été déployés sur les différentes artères du chef-lieu de la province du Bandundu pour étouffer une marche de protestation contre le gouverneur Jean Kamisendu. Cette marche était projetée par l’Association pour la défense des intérêts de la ville de Bandundu (ADIVB) qui voulait protester contre la gestion de la province. 

La tension était perceptible depuis la nuit du lundi à mardi 26 mars à Bandundu ville, après l’arrestation d’une dizaine de membres de l’Association pour la défense des intérêts de la ville de Bandundu (ADIVB). Ces activistes ont été interpellés au moment où ils sensibilisaient les membres de leur association pour qu’ils viennent participer à la marche qui était prévue ce mercredi.

Ils ont ensuite été incarcérés à la prison du cinquantenaire dans la même ville après une audience tenue mardi 26 mars au Tribunal de grande instance de Bandundu.

Les organisateurs de cette marche reprochent au gouverneur Kamisendu le fait de n’avoir pas construit l’hôtel du gouvernement provincial comme il l’avait promis lors de son investiture.

Selon eux, le gouverneur n’a pas non plus réalisé d’actions à impact visible dans la province. Par ailleurs, il n’aurait pas achevé les chantiers de construction des écoles et de ponts laissés par son prédécesseur.

L’ADIVB accuse également le gouverneur de promouvoir le tribalisme au sein des services publics provinciaux.

Jean Kamisendu a été élu au poste de gouverneur de la province du Bandundu le 30 avril aux fonctions de gouverneur de la province du Bandundu.

Ce scrutin avait été organisé à la suite de la déchéance de l’ancien gouverneur, Richard Ndambu.

Les députés provinciaux l’avaient démis pour mauvaise gestion. Il était accusé de détournement des indemnités de sortie des membres de cabinet du gouvernement provincial de la transition qui a pris fin en 2006, non paiement des ministres et des membres du gouvernement provincial en fonction depuis huit mois,  ainsi que de détournement des millions de Franc congolais issus de l’impôt personnel minimum perçu en province sans quittance et des retenues sur les salaires des  l’opération Konzo de Kahemba.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner