La Russie demande à la RDC de profiter de la présence de la brigade d’intervention pour renforcer son armée

Bunagana, Nord Kivu, le 16 mai 2012, le commandant de la brigade de la Force onusienne au Nord Kivu, Arinder Singh, arrive par hélico après les affrontements armés entre FARDC et les mutins qui ont occasionné la fuite de la population vers l’Ouganda voisin © MONUSCO/Sylvain Liechti

La République démocratique du Congo (RDC), devrait profiter de l’arrivée de la brigade d’intervention de la Monusco pour se doter d’une armée efficace et dissuasive afin de ne pas toujours compter sur la communauté internationale, a déclaré mardi 2 avril l’ambassadeur de la Russie accrédité à Kinshasa, Anatoly Klimento.

« Le gouvernement du Congo de concert avec ses partenaires devra fructifier ce temps [de la présence de la Brigade] pour bien renforcer ses forces de sécurité, son armée, afin d’être capable de résoudre ses problèmes, tout seul, sans l’assistance des puissances de la communauté internationale », a affirmé Anatoly Klimento, lors d’un point de presse organisé à Kinshasa.

Le diplomate russe a dit souhaiter que la brigade d’intervention de la Monusco qui sera créée réussisse à traquer et à démanteler toutes les forces négatives dans l’Est de la RDC.

« Cette brigade ça peut soulager, ça peut stabiliser, ça peut préparer le terrain pour le retour des autorités et pour le retour du contrôle de l’Etat sur toute l’étendue du territoire du Congo », a ajouté Anatoly Klimento.

Il a estime, par ailleurs, que la durée de la mission de cette brigade est courte.

« Je suis complètement d’accord qu’une année est un délai court », a souligné Anatoly Klimento.

La résolution 2098 créant la brigade d’intervention de la Monusco a été votée  à l’unanimité le jeudi 28 mars par le Conseil de sécurité de l’Onu. Composée de trois mille soixante-neuf hommes, cette force, dotée des moyens offensifs, devra traquer les groupes armés opérant en RDC.

« Vous pouvez être sûr et certain que les 15 [membres du Conseil] qui ont voté cette résolution vont soutenir son application. La Monusco a déjà préparé le terrain », a assuré Anatoly Klimento.

La Russie a occupé la présidence tournante au mois de mars dernier. Son ambassadeur auprès des Nations Unies, Vitaly Tchourkine, a cédé sa place au Rwandais, Eugène-Richard Gasana.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner