Nord-Kivu: le prix du transport en commun a augmenté de 0,2 dollars à Goma

Une vue aérienne de la ville de Goma, 26/06/2009.

Le prix des transports en commun est passé, depuis quelques jours, de 300 francs congolais (0,3 USD) à 500 francs (0,5 USD) dans la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Des sources locales indiquent que la course de la moto, elle, se négocie désormais à 2 000 francs congolais (2,2 USD) au lieu de 1 200 francs (1,3 USD) comme auparavant.

Ces prix sont fixés par rapport à la distance de 10 km qui sépare l’Université libre des pays des Grands Lacs (ULPGL) au centre ville de Goma.

Les conducteurs justifient cette hausse par la dégradation du tronçon qui relie l’ULPGL au quartier Cap-Sud.

Ils décident de ne pas baisser les prix jusqu’à la réhabilitation du tronçon abimé.

Les conducteurs taxis et motos se plaignent et exigent que les autorités résolvent à temps ce problème longtemps décrié également par la population de Goma.

«La voirie à Goma n’existe plus. Il n’y a plus de routes. C’est vraiment tout un problème. Les amortisseurs sont cassés et la consommation de carburant a augmenté. Nous sommes dans l’obligation de hausser les prix des transports », s’est plaint un conducteur.

C’est depuis janvier dernier que les autorités du Nord-Kivu disent attendre l’appui du gouvernement central pour résoudre le problème des routes dans la ville de Goma.

Devant l’Assemblée nationale, le ministre de l’Aménagement du territoire, urbanisme, habitat, infrastructures, travaux publics et reconstruction (ATUH-ITPR) de la RDC, Fridolin Kasweshi Musoka, avait affirmé que les travaux routiers de la ville de Goma reprendraient entre décembre 2012 et juin 2013.

Le ministre répondait à la question orale avec débat du député Muhindo Nzangi, élu de Goma (Nord-Kivu), en rapport avec les travaux de la voirie urbaine de cette ville ainsi que celle des voiries dans le reste de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner