Province Orientale: une rébellion en gestation à Faradje, selon la société civile

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Une milice serait entretenue dans le territoire de Faradje à plus de 800 Km au nord-est de Kisangani par un certain Iki Tabani, un braconnier de grand renom dans la contrée. Ce dernier  recrute les jeunes gens et les entraîne dans la savane du village 18 à la frontière avec  le Soudan du sud, a indiqué un responsable de la société civile locale, vendredi 5 avril. Le commandant de la 9è région militaire déclare que les FARDC sont déjà informées de cette situqtion.

Le recrutement de jeunes miliciens est en cours  dans le poste d’Etat de Aba depuis deux semaines. Les jeunes gens qui adhèrent à ce mouvement, sont transférés au village 18 pour une formation, a déclaré un responsable de la société civile locale.

Le braconnier entraine ses recrues grâce à l’armement qu’il a obtenu du Soudan du Sud, a poursuivi la même source, citant les témoins. Selon elle, Iki Tabani, qui venait d’être chassé d’Ingbokolo dans le territoire d’Aru par les FARDC, se propose d’attaquer trois grands centres de la région, notamment le poste d’Etat de Durba et l’entreprise Kibali-mines.

Toujours selon la société civile locale, les forces de la Monusco ont renforcé  ces derniers jours les  patrouilles à Faradje pour dissuader  le braconnier.

Jeudi, le commandant du contingent marocain de la Monusco, colonel-major Chafik Larbi, avait indiqué que plusieurs forces militaires sont associées à ces opérations visant à traquer les groupes armés encore actifs dans la région. Il avait cité notamment le bataillon marocain, le contingent indonésien, les casques bleus bangladeshi, les forces spéciales du Guatemala ainsi que les troupes de la brigade FARDC/Province Orientale.

De son côté, le commandant de la 9è région militaire a déclaré être au courant de cette situation. Un mécanisme de collaboration avec l’état-major de la zone opérationnelle de Dungu est déjà mis en marche pour neutraliser toutes les forces négatives opérant dans la région, a-t-il indiqué.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires