Assemblée nationale : la question orale à la ministre de la Justice transformée en interpellation

Une session de la nouvelle assemblée nationale de la RDC au Palais du Peuple Kinshasa, le 20/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La question orale adressée à la ministre de la Justice par le député Crispin Mbindule a été transformée en interpellation mercredi 17 avril à l’Assemblée nationale. L’auteur de la question a estimé que les réponses de la ministre Wivine Mumba sur l’état actuel de la justice et des droits de l’homme en RDC n’étaient pas satisfaisantes.

Répondant à cette question orale mercredi 10 avril, la ministre Mumba avait assuré que le gouvernement fournit des efforts «énormes» en vue de reformer la justice congolaise et d’améliorer les conditions carcérales.

Pour le député Crispin Mbindule, la ministre s’est limitée à exposer des «théories sur le droit, la justice et les droits de l’Homme».

«Nous voulions qu’elle nous fournisse des réponses pratiques. Nos prisons sont vraiment des mouroirs. Dans nos parquets, la population est maltraitée. Nous voulons des solutions. Quand nous posons des questions, ce n’est pas pour qu’elle vienne ici nous définir ce qu’est le droit, la justice ou les droit de l’Homm», a-t-il affirmé.

Dans sa question orale, Crispin Mbindule déplorait la corruption au sein de l’appareil judiciaire congolais, le non-respect du délai de détention préventive et le délabrement des prisons.

En réaction, la ministre de la Justice, Wivine Mumba Matipa, avait affirmé que la corruption en RDC était généralisée à «tout le corps social». Elle préconisait d’y apporter une «solution globale».

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC : la justice congolaise est privatisée par « des hommes forts », note une ONG

RDC : l’affaire opposant le Procureur général au bâtonnier national a été «classée sans suite»

RDC: la corruption gangrène tout le corps social, selon la ministre de la Justice

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner