Nord-Kivu : deux motards assassinés par des présumés miliciens du M23 à Kanyaruchinya

Des hommes supposés membres du M23 ont tué deux motards dans la nuit du vendredi à samedi 27 avril à Kanyaruchinya dans la province du Nord-Kivu. Samedi matin, un groupe important de jeunes hommes et de femmes venus de cette localité située à près de 10 Km de Goma attendent la levée de corps des deux motards devant la morgue de la ville. La population qui a livré cette information dénonce le racket permanent des paysans par les miliciens du Mouvement du 23 mars.

Selon les témoignages recueillis, les motards ont été abattus dans une habitation vers 20 heures locales. Les hommes armés leur auraient exigé une somme d’argent qu’ils ne possédaient pas.

La population de Kanyaruchinya hausse le ton :
« Nous, population, nous souffrons beaucoup, nous ne pouvons plus accéder à nos champs librement, on nous frappe par le M23. Et surtout, nous, les motards, lorsque nous retournons à la maison après le travail, ces miliciens nous ravissent notre argent. Celui qui ne possède pas le montant exigé est tué ».

Les habitants de cette localité se plaignent de l’absence des militaires. Ils demandent l’implication de l’état congolais avant que le pire n’ arrive :
« Nous demandons à l’Etat de prendre ses responsabilités. Puisqu’ici, il n’y a aucun militaire. Et comme la brigade d’intervention va venir qu’elle fasse vite. Si elle traine le pas, la population risque d’être exterminée et pourtant, c’est cette population que la brigade va venir aider et sécuriser ».
Le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavota, avait accusé les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) de renforcer leurs positions autour de la ville de Goma en s’installant notamment à Kanyaruchinya et dans d’autres localités, lundi 4 février.

Le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu, Omar Kavota avait invité le gouvernement à agir rapidement « pour rassurer la population de Goma contre une éventuelle attaque du M23 » et « à prendre des dispositions d’une réplique au cas où le M23 voudrait reprendre les armes ».
Le M23 et le gouvernement sont en pourparlers à Kampala depuis le 9 décembre dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner