RDC : début de consultations pour la désignation des membres de la nouvelle Ceni

Le député national du MLC Fidèle Babala ( extrême droite) au palais du Peuple lors d’une plénière à l’assemblée nationale. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku a entamé lundi 6 mai à Kinshasa les consultations avec les groupes parlementaires pour la désignation des membres de la nouvelle commission électorale nationale indépendante. Les députés se sont engagés à choisir librement leurs représentants dans la Ceni.

A l’issue de la réunion, le président du groupe UDPS et alliés, Samy Badibanga, a déclaré que l’opposition désignera ses représentants à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) suivant «le poids numérique des partis à l’Assemblée nationale». L’UDPS est le parti de l’opposition qui compte le plus grand nombre de députés. Elle devance le MCL et l’UNC. Les treize membres qui doivent composer la nouvelle Ceni doivent être investis à la chambre basse du Parlement le 11 juin prochain, 45 jours après la promulgation par le chef de l’État de la loi modifiant cette institution.

Six d’entre eux seront issus de la majorité, quatre de l’opposition et trois de la société civile. Le président du bureau de la commission sera issu de la société civile. Le vice-président, le rapporteur-adjoint et le questeur proviendront de la majorité tandis que le rapporteur et le questeur- adjoint seront issus de l’opposition.

« Le choix [des représentants de l'opposition] sera présenté par rapport à la proportionnalité du poids numérique des élus des partis qui sont représentés à l’Assemblée que le peuple a votée. Et on tient compte de ce poids numérique », a expliqué Samy Badibanga au sortir d’une réunion avec le président  de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Les représentants des tous les treize groupes parlementaires ont également pris part à cette réunion consacrée à la désignation des membres de la nouvelle Ceni.

Les participants à la rencontre se sont engagés à laisser chaque composante désigner librement ses représentants à la commission électorale. Ils se sont également engagés à respecter la parité et les équilibres régionaux au sein de cette commission.

De son côté, Shadari Ramazani, président du groupe PPRD, le parti présidentiel, a assuré que les choix des candidats de la majorité « se feront librement en tenant compte des critères que nous aurons définis ».

Aubin Minaku a indiqué, pour sa part, que le bureau de l’Assemblée nationale va jouer « le rôle d’arbitre en cas de divergences persistantes » dans la désignation des membres de la Ceni.

Il a également assuré que le délai fixé par la loi pour l’investiture de ces membres sera respecté.

Vous pouvez lire à ce sujet : « Les étapes qui précèdent l’installation du futur bureau de la Ceni »

Les membres de l’actuelle commission électorale avaient attendu dix mois après la promulgation de la loi créant cette commission pour être investis. Les composantes n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur les personnalités à proposer.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner