Nord-Kivu : 60 incidents sécuritaires contre les humanitaires enregistrés en 5 mois, selon Ocha

La sécurité alimentaire en RDC: état des lieux et réponses, café de Presse organisé par OCHA Kinshasa/RDC. Le 23/02/2012, Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Près de soixante incidents sécuritaires contre les humanitaires ont été enregistrés depuis janvier 2013, dont vingt-neuf à Goma, a indiqué un rapport hebdomadaire du Bureau de coordination pour les affaires humanitaires (Ocha), rendu public mercredi 8 mai à Goma.

« Certains très graves, d’autres beaucoup moins graves. La ville de Goma comptabilise le plus d’incidents, on est à 29 incidents. Après Goma, on a les territoires de Rutshuru et Masisi qui suivent avec une dizaine d’incidents depuis le début de l’année. La majorité de cas ce sont des braquages contre les véhicules des partenaires humanitaires », a déclaré la chargée de l’information d’Ocha, Imane Gana.

Selon Ocha, ce chiffre représente près de la moitié des cent vingt-quatre incidents enregistrés au cours de l’année 2012. A la même période, précise le rapport d’Ocha, seuls trente-deux incidents avaient été rapportés.

Pour Ocha, ce genre d’incidents a un fort impact sur la capacité des partenaires humanitaires à assister les populations qui sont dans le besoin.

« Lors qu’on a des incidents graves voire très graves, par exemple, on tire sur des véhicules des partenaires ou sur des humanitaires, ça peut amener à la suspension temporaire des activités de ces partenaires là. Et par conséquent, limiter pour un certain temps l’assistance apportée aux populations qui sont dans le besoin », a apoursivi Imane Gana.

Elle a ajouté que l’assistance humanitaire à des milliers de personnes vulnérables se poursuit sur l’ensemble de la province, malgré ces incidents et de nombreuses autres contraintes opérationnelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner