La RDC reçoit 80 000 000 USD pour combattre la mortalité des enfants et des mères

Des nouveu-nés dans une couveuse à l’hôpital général de Kinshasa, janvier 2011.

La République démocratique du Congo (RDC) a bénéficié de quatre-vingts millions de dollars américains pour lutter contre la mortalité de la mère et de l’enfant. Le ministre congolais de la Santé, Félix Kabange Numbi, a expliqué que cette somme permettra de sauver quatre cent trente mille enfants et éviter sept mille neuf cents décès maternels lors des accouchements. Il l’a déclaré vendredi 31 mai à Kinshasa à l’occasion du lancement de la campagne de mise en œuvre du cadre de la réduction de la mortalité de la mère et enfant.

« Ce cadre préconise notamment les actions suivantes : la couverture universelle des soins ciblant les populations vulnérables et dans le cas d’espèce, les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, en mettant en œuvre des kits familiaux et l’utilisation des coupons par les ménages comme moyen pour améliorer l’accès financier au service de santé », a déclaré le ministre Félix Kabange Numbi.

Cette somme est le fruit d’un partenariat entre le gouvernement congolais, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), la Banque mondiale, l’agence américaine pour le développement international (USAID) et l’Union européenne.

L’Unicef, l’un des partenaires de la RDC a remis le même jour des kits complets à l’hôpital Boyambi ainsi qu’à quelques femmes pour tenter d’améliorer leur situation sanitaire pendant leurs grossesses jusqu’à l’accouchement.

Cette opération devra s’étendre au total dans 66 zones de santé réparties sur l’ensemble du territoire de la RDC, suivant un calendrier qui sera élaboré dans les prochains jours, a précisé le ministre. Les objectifs devraient être atteints en 2014.

La campagne de mise en œuvre du plan cadre d’accélération pour la réduction de mortalité maternelle et infantile avait été initiée en septembre 2012.

Vendredi 10 mai, le ministre Félix Kabange Numbi avait indiqué que le taux de mortalité maternelle et néonatale avait baissé en RDC. Il est passé de 1 800 à 549 décès pour 100 000 naissances en vingt ans.

L’ONG Save the children avait publié, mardi 7 mai classant la RDC à la dernière place d’une liste de 176 pays suivant l’indice des mères qui meurent à l’accouchement. Une femme ou une fille congolaise sur 30 risque de mourir en raison de problèmes liés à la maternité, notamment au moment de l’accouchement, a poursuivi ce rapport.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner