RDC : le Sénat interroge le ministre de l’Economie sur la fixation des prix

Des sénateurs de la RDC le 15/12/2012 au palais du peuple à Kinshasa, lors du discours du prédisent Joseph Kabila sur l’état de la nation devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La sénatrice Bijou Goya a adressé, samedi 8 juin, une question orale au ministre de l’Économie, Jean-Paul Nemoyato, sur la fixation des prix des produits de première nécessité sur le marché. Elle voulait avoir une explication sur l’augmentation récurrente des prix des produits, citant notamment le sucre, le maïs, le poulet, poissions et le riz.

Pour Bijou Goya, il faut mettre en place une commission d’enquête sur la fixation des prix, car, a-t-elle affirmé, cette situation est inquiétante.

Dans sa réplique, le ministre Nemoyato,  a assuré que les prix sont restés stables depuis une année.

« Depuis une année, les prix sont stabilisés. Depuis que je suis ministre, nous avons la maitrise parfaite des évènements. Les indices hebdomadaires de l’inflation indiquent que chaque semaine, nous ne connaissons qu’un taux d’inflation de près de 0,011% et donc dans la ville de Kinshasa principalement, nous vivons la stabilité des prix », a déclaré le ministre de l’Econmie.

Il a souligné que la sénatrice Bijou Goya a tort de dire que son ministère ne maitrise pas la structure des prix.

La sénatrice Bijou Goya se dit non convaincue des arguments avancés par le ministre et fustige la complaisance et la complicité des services publics de l’État dans l’évolution des prix des produits de première nécessite.

Après débat avec question orale, Jean-Paul Nemoyato dit avoir quand même retenu une leçon :

« J’ai retenu que le pays a une vocation agricole. Au lieu de continuer à importer, nous devons forger nos efforts pour activer les circuits de production locale ». 

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner