Tshikapa: les infirmiers en grève réclament 3 mois d’arriérés de la prime

Un groupe d’infirmières d’un hôpital de la RDC

Les infirmiers de Tshikapa (Kasaï-Occidental) sont en grève sèche depuis cinq jours pour réclamer le paiement de trois mois d’arriérés de la prime de risque. Cette situation ne permet pas aux patients d’accéder aux soins dans les hôpitaux publics de ce district sanitaire. Des sources concordantes indiquent que la situation est la même dans tous les trois grands hôpitaux de Tshikapa où des patients disent être abandonnés à leur triste sort.

Selon la même source, sept malades attendent, depuis cinq jours, leur pansement à la chirurgie de l’Hôpital général de référence de Tshikapa, après avoir subi une intervention chirurgicale.

A l’Hôpital de Kanzala, certains malades internés déplorent l’absence d’un service minimum et les tuberculeux se plaignent de ne pas être pris en charge depuis cinq jours.

Ces derniers craignent que la maladie puisse se développer au point de résister au traitement.

«Aucun infirmier n’est visible le matin, ni le soir», témoignent certains membres de familles des patients à l’hôpital de Kanzala.

De leur côté, les infirmiers restent fermes dans leur position malgré la situation et n’acceptent aucune retenue quelle que soit la catégorie de l’infirmier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires