Test national de fin d'études médicales: 3,8% de réussite au Kasaï-Occidental

Des élèves en sciences infirmières marchent ce 12/05/2011 à l’esplanade du Stade des Martyrs à Kinshasa, lors du défilé marquant la journée internationale des infirmiers. Radio Okapi/ John Bompengo

Seuls 3,8 % candidats ont réussi au jury national de fin d’études secondaires médicales au Kasaï Occidental, a indiqué samedi 6 juillet à Kananga, la coordonnatrice provinciale des instituts techniques et instituts d’enseignement médical, Denise Misenga. Elle a déploré le niveau « très bas » de formation.

«Les examens en fait n’étaient pas très difficiles, mais je constate -avec les résultats qui viennent de sortir- que le niveau de formation est encore très bas. Ca veut dire que les encadreurs n’ont pas pu faire leur travail comme il se doit», a estimé Denise Misenga.

Ceux qui n’ont pas réussi au terme de ces deux années de formation, selon la même source, « on ne les rejette pas. Parce que, si nous les mettons à côté, nous risquons de former beaucoup d’assassins ».

Une « mesure de grâce » avait été prise par le ministre de la Santé autorisant les finalistes recalés à reprendre les cours, a précisé Denise Misenga, sans évoquer d’éventuelles mesures prises pour améliorer le niveau de formation et la qualité d’encadreurs.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner