Sake: paralysie des activités suite aux combats entre FARDC et M23 à Mutaho

Les populations fuyent leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

La peur a gagné, lundi 15 juillet, la population de Sake, à 27 km à l’Ouest de Goma (Nord-Kivu), suite aux combats entre Forces armées de la RDC (FARDC) et M23, à Mutaho. Selon des témoins, les activités socio-économiques sont paralysées dans cette cité, où des détonations à l’arme lourde et légère sont entendues depuis Mutaho.

Les habitants qui craignent le retour des rebelles dans leur cité n’ont pas ouvert les pharmacies, boutiques, magasins et les bureaux de l’administration publique.

Ces derniers restent terrés chez eux et seuls des jeunes sont regroupés aux abords de principales  avenues et à l’unique rond  point de la cité, affirment des sources sur place.

Les mêmes sources indiquent que les trafics sur l’axe routier  Sake-Kitshanga sont suspendus alors que sur les axes Sake-Masisi centre et Sake Minova, on observe  des mouvements timides des engins roulants.

Les autorités administratives de Sake appellent  les FARDC  à assurer la protection des personnes et de leurs biens.

De leur côté, les responsables militaires et policières locales demandent à la population de rester  vigilant et de  vaquer librement à ses activités.

On rappelle que les rebelles du M23 avaient occupé, en novembre 2012, la cité de Sake, apr٦s le retrait des FARDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner