RDC: nouveaux combats entre FARDC et M23 au Nord de Goma

Deux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le calme est revenu lundi 22 juillet après-midi dans le groupement Kibati, au Nord de Goma, après de violents combats entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et le mouvement rebelle du 23 mars (M23) dans la journée. Le porte-parole de l’armée  au Nord-Kivu, le colonel Olivier Hamuli, l’a annoncé sans préciser le bilan des combats.

Ces affrontements se seraient déroulés par intermittence toute la journée de lundi et ont cessé avant la tombée de la nuit, selon le porte-parole des FARDC au Nord-Kivu. Aucun bilan n’a été avancé pour l’instant.

Mais, une roquette est tombée dans l’après-midi au quartier Mabanga-Nord, sans exploser. Son impact est visible sur une maison en planches partiellement détruite sur l’avenue Salongo II.

Selon les démineurs de l’ONG Synergie pour la lutte anti-mines (Sylam), appelés au secours, une autre roquette serait tombée non loin du dispensaire Konde, dans le quartier Katoyi. Cette roquette aurait explosé sans faire des victimes, selon les mêmes sources.

Des hélicoptères de combat des FARDC ont été aperçus toute la journée vers le Nord de la ville. Autant de faits matériels qui témoignent du déroulement des combats plus au nord de Goma, a estimé un habitant de la ville.

Des combats ont eu lieu « par FDLR interposés et derrière nos lignes de front dans le parc national des Virunga», a déclaré un responsable du M23 contacté au téléphone.

Les combats entre FARDC et M23 avaient repris le 14 juillet dernier dans le groupement de Kibati. Mais une relative accalmie était observée sur les lignes de front depuis jeudi dernier.

Mercredi 17 juillet, les FARDC avaient intensifié leurs bombardements sur les positions tenues par le M23 sur les collines avoisinant les localités de Kanyarucinya et Kibati, à une quinzaine de kilomètres au Nord de Goma.

Des chars, des mortiers et des mitrailleuses lourdes montées sur des affuts ont pilonné pendant une partie de l’après-midi les positions du M23. Comme la veille, trois hélicoptères de l’armée étaient également intervenus contre les positions rebelles en tirant des roquettes, selon une dépêche de l’AFP.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner