RDC : 6 millions de personnes souffrent d’hépatites chroniques

Entrée principale de l’Hôpital général de Kinshasa.

Six millions de congolais sont porteurs chroniques d’hépatites. Six cents mille d’entre eux mourront de cirrhose de foie. Ces chiffres de la direction de la surveillance épidémiologique au Programme élargi de vaccination ont été présentés le lundi 29 juillet au cours d’une journée de réflexion organisée à Kinshasa par l’ONG Progrès Santé à l’occasion de la célébration de la journée mondiale contre les hépatites.

La direction de la surveillance épidémiologique au Programme élargi de vaccination indique également que 10 à 12% de poches de sang sont écartés à chaque prélèvement pour  cause d’infections par une forme d’hépatites.

D’ après l’ancien patron de la direction nationale de lutte contre les hépatites virales, Docteur Michel  Nyembwe, cette maladie semble être oubliée. Il affirme que la prise en charge des malades pose problème. A l’en croire, le programme de lutte contre les hépatites ne reçoit pas d’allocations pour son fonctionnement.

« Il faudrait que le gouvernement et les partenaires puissent, comme on l’a fait pour le VIH/Sida, faciliter l’accès aux médicaments. Ce sont des médicaments qui coûtent chers mais il faut maintenant mettre en place une politique d’accès à ces médicaments parce qu’il y a des personnes qui sont délaissées », plaide-t-il.

Par ailleurs, le Docteur Michel  Nyembwe indique que le Programme élargi de vaccination vaccine les enfants de moins de 11 mois contre les hépatites depuis 2007.

L’hépatite désigne toute inflammation aiguë ou chronique du foie. Les formes les plus connues sont les formes virales (notées de A à G) et alcoolique.

L’hépatite est dite aiguë lors du contact de l’organisme avec le virus et chronique lorsqu’elle persiste au-delà de 6 mois après le début de l’infection. L’hépatite grave peut mener à la destruction du foie et, sauf transplantation hépatique, à la mort.

La grande majorité des hépatites est asymptomatique c’est-à-dire ne présente aucun symptôme. Cependant, il existe des symptômes qui ne sont pas spécifiques tels que la fatigue, les nausées, la fièvre, la perte d’appétit, les maux de tête, les urines foncées, les douleurs ostéoarticulaires.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner